Pulmonaire et thoracique

Pourquoi un centre spécialisé de chirurgie thoracique ?

La chirurgie thoracique est la branche de la chirurgie qui traite des affections du poumon, de la plèvre, de la paroi thoracique mais aussi du médiastin (à l’exclusion du cœur et des gros vaisseaux). Ces maladies nécessitent une expertise chirurgicale importante. Les pathologies pulmonaires sont les plus fréquentes (tumeur bénignes, malignes, emphysème,…).

Qu’est ce qu’une métastase pulmonaire ?

Une métastase est la croissance d’une cellule tumorale à distance du site initialement atteint.

Chez l’Homme, les métastases pulmonaires se produisent par diffusion de cellules malignes par voie sanguine.

Elles peuvent provenir de nombreux cancers comme le cancer du sein où elles surviennent dans 20 à 35% des cas et les cancers du colon et du rectum où les métastases surgissent dans 10 à 15% des cas.

En fait, quasiment tous les cancers peuvent donner une métastase pulmonaire (pancréas, prostate, testicule, thyroïde..).

Qu’est ce qu’une pleurésie ?

Egalement appelé épanchement pleural, la pleurésie est définie par la présence de liquide entre les 2 feuillets de la plèvre (le feuillet viscéral qui recouvre le poumon et le feuillet pariétal qui recouvre la face interne de la cage thoracique). En conséquence l’accumulation de liquide peut provoquer une gêne, parfois une douleur et une dyspnée (difficulté respiratoire) due à la compression du poumon par le liquide. On distingue 2 grands groupes d’épanchements pleuraux : les exsudats et les transsudats.

Qu’est ce qu’une thoracoscopie ?

Par rapport à une chirurgie thoracique « conventionnelle », une intervention par thoracoscopie consiste à remplacer une longue cicatrice et ses conséquences (sections musculaires, écartement des côtes…) par des orifices dont la taille est comprise selon les interventions entre 3 et 12 mm, et dont le nombre est compris entre 2 et 5.

Ces orifices cutanés correspondent à l’introduction dans la cavité pleurale d’un endoscope (ou optique) relié à une caméra et aux instruments nécessaires à l’intervention.

Qu’est ce que le médiastin ?

Le médiastin est la partie centrale du thorax, au milieu des 2 poumons, limité en haut par le cou et en bas par le diaphragme qui sépare la cavité abdominale de la cavité thoracique.

Il comprend entre autre la trachée, l’œsophage, le cœur, l’aorte et d’autres vaisseaux, et des ganglions.

La médiastinoscopie est l’intervention chirurgicale qui permet d’explorer cette région anatomique et de prélever des ganglions dans un but diagnostique et/ou thérapeutique.

Qu’est ce qu’une hyperhidrose palmaire ?

On parle d’hyperhidrose palmaire quand il existe une sudation excessive de la paume des mains, dépassant ainsi la quantité de sueur normalement produite en fonction de la thermorégulation de l’organisme.

Cette pathologie plus fréquente que l’on pense et qui peut toucher d’autres régions anatomiques (aisselles, pieds, aine, visage, …) peut être particulièrement handicapante pour certaines professions (coiffeur, musicien, infirmière, boulanger,..) mais aussi dans la vie courante et sociale.

Les patients ont les mains très moites, allant parfois jusqu’à dégouliner d’eau.

Qu’est ce qu’un pneumothorax ?

Il s’agit d’un décollement de la plèvre pulmonaire entrainant un affaissement d’un des 2 poumons qui alors ne peut plus servir dans les échanges d’oxygène et de dioxyde de carbone avec le sang de l’organisme.  La cavité thoracique n’étant pas expansible, l’air qui passe dans la cavité pleurale finit par comprimer le poumon, provoquant douleur thoracique, toux sèche et dyspnée (difficulté respiratoire). Le traitement est indispensable, parfois en urgence.

On classe les pneumothorax en 2 types :

Docteur, dois-je me faire opérer ?

Lorsque le pneumothorax est bien toléré et que le poumon est peu décollé, le repos simple suffit souvent à faire revenir le poumon en situation normale. Mais lorsque le pneumothorax est mal toléré ou lorsque le poumon est très décollé, il faut aspirer l’air emprisonné entre le poumon et la paroi thoracique. Ce geste est appelé « drainage thoracique ». Il consiste à placer un tube de quelques millimètres de diamètre, sous anesthésie locale, entre 2 côtes. Si le pneumothorax se résout rapidement (1 à 5 jours), le drain est enlevé.

Docteur, dois-je me faire opérer ?

Lorsqu'une métastase apparaît dans l’évolution d’un cancer, le traitement principal est d’introduire ou de réintroduire de la chimiothérapie.

Le traitement n’est certainement pas en première intention la chirurgie.

Par contre, après avoir stabilisé la maladie métastatique par de la chimiothérapie et en fonction de certains critères, une intervention peut alors se discuter en réunion de cancérologie pulmonaire où seront présent des pneumologues, des chirurgiens thoraciques et des cancérologues.